18 avril 2010

Alice au pays des merveilles

alice_pays_des_merveilles_1152x864

Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu'elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s'embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Un film très esthétique, sublime forcément burtonien à voir absolument!

Tim Burton:

"J' ai toujours adoré Alice au pays des mervieilles. Le récit de Lewis Carroll était l'un des rares à fasciner l'enfant que j'étais, pas très porté sur la lecture. L'idée de cette fillette qui tombe dans un terrier de lapin et rencontre des personnages loufoques ( le chat du comté de Cheshire, le chapelier ou la chenille)...

Ces personnages appartiennent à notre culture depuis si longtemps, à la matière même de notre monde, que nous les connaissons tous plus ou moins, même si nous n'avons pas lu le livre. Cet imaginaire ne m'a jamais quitté depuis que j'ai découvert les ouvrages de Lewis Carroll. Il m'intrigue, me hante et me fascine encore aujourd'hui- que ce soit grâce aux travaux des illustrateurs des différentes éditions de ces classiques ( auquels j'ai voulu rendre hommage dans mon film) ou par la multitude de référence à Alice qui nous innondent dans la musique et les clips.

Reste que à mes yeux, l'un des aspects les plus intéressants d'Alice au pays des merveilles tient à ce que, des nombreuses adaptation cinématographiques qui en existent, aucune ne m'a réellement plu. Aucune n'a, à mon sens, su saisir l'univers de Lewis Carroll. Le film de 1933 avec Cary Grant et W.C. Fields serait peut être la meilleure  version, de part sa loufoquerie assumée. En dehors de cet opus, aucune lecture fidèle de l'oeuvre n'est reussie. Et ce parce que les films en question se contentent d'égrener une série d'événements extravagants, auxquels prend part une fillette passive et ennuyeuse. Le tout n'ayant pas grand sens. Le dessin animé de Disney n'échappe pas à la règle, selon moi, en dépit de son immense succès. Je le trouve dépourvu de charge émotionnelle.

Aucune oeuvre d'art ne peu survivre aussi longtemps si elle est dénuée de résonance émotionnelle. Alice au pays des merveilles possède cette atmophère onirique, cette qualité intrinsèque que notre culture utilise, dans tous les récits populaires ou les contes de fées, pour comprendre le quotidien. Un peu comme le magicien d'Oz, autre classique dans lequel un personnage se sert d'un monde fantasmé pour affronter ses problèmes, pour explorer, pour grandir, pour prendre ses grandes décisions, pour mûrir, pour trouver ce que nous recherchons tous. De mon point de vue, pénétrer dans un univers onirique revient à s'attaquer à des problèmes: Tout se situe dans notre esprit, et on peut chercher des solutions. Dorothy, dans le magicien d'Oz, ou les enfants de Narnia, tous font un voyage étrange et irréel qui symbolise leur voyage psychologique. Or, ce voyage de découverte, de découverte de soi, l'heroic fantasy et les contes de fées savent le décrire à merveille. Certains jugent qu'ils pèchent par manque de réalisme- à mes yeux, ils sont plus réels que bien des réalités.

Ce qui m'a séduit, dans la lecture que Linda Woolverton a faite du roman, c'est son interprétation d'Alice en "paria", en jeune fille qui n'est pas vraiment à sa place dans sa société, dans sa culture, et qui cherche son chemin dans le monde. C'est quelque chose de très simple, de très primaire et de facilement identifiable - Nous l'avons tous vécu. Avec ce film, j'ai donc voulu traiter Alice comme une vraie personne vivant ces aventures.

J'ai voulu reprendre le principe des histoires de Lewis Carroll et leur donner une forme qui, sans respecter à la lettre ses oeuvres, en conserve l'esprit et le ton."

Extrait de l'avant-propos (Tim Burton) du livre "Alice au pays des merveilles" de Mark Salisbury Edition du chêne.

090708160850_4268

100103194039_1666alice_au_pays_des_merveilles_burton_01

Posté par sarahmichele à 11:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Alice au pays des merveilles

    Coucou ^^
    Je ne suis pas encore allée le voir, ce sera certainement pour la semaine prochaine. Tu l'as vu en 3D ou en normal ?
    A bientôt.
    Bises
    Anne

    Posté par Sevy_Dyan, 18 avril 2010 à 16:14 | | Répondre
  • bonjour Anne,
    Je l'ai vu en 3d, je le trouve magnifique.
    bisous a bientôt.
    emma.

    Posté par sarahmichele, 19 avril 2010 à 15:40 | | Répondre
  • très beau

    je sais que tu la vue et que tu as adorer
    j'espère bien le voir si j'ai le temps ou alors quand il sortiras en dvd
    jolies ces images d'Alice ,joli maquillage de Johnny Depp
    gros bisous
    maman

    Posté par mimi, 19 avril 2010 à 17:49 | | Répondre
  • Coucou,
    Je suis enfin allée le voir ^^ Malheureusement, j'ai tant tardé qu'ils ne le passaient plus en 3D -_- Mais il m'a bien plus en 2D.
    Bien que j'avoue avoir préféré finalement "Dragons" que j'ai vu la semaine dernière *__*

    Bon week-end,
    Bisous.

    Posté par Sevy_Dyan, 01 mai 2010 à 23:34 | | Répondre
  • coucou,
    moi je n'ai pas vu dragon,je vais sans doute aller voir prochainement Robin des bois et Prince of Persia.

    Posté par sarahmichele, 10 mai 2010 à 10:03 | | Répondre
Nouveau commentaire